Au moins 10 morts dans les affrontements à Kyiv

Au moins 10 manifestants ont été tués lors de la reprise des affrontements aujourd'hui. Ce matin, les manifestants non-violents ont marché en direction de la Verkhovna Rada (le Parlement ukrainien), en soutien aux décisions nécessaires pour l'Ukraine.

Cependant, le Parti des Régions accompagné de Volodymyr Rybak, président du Parlement, a refusé d'examiner le projet de loi sur le retour à la Constitution de 2004, qui limite les pouvoirs du président.

Lors d'une interview accordée à Hromadske TV, le représentant du président à la Verkhovna Rada a assuré qu'il n'était pas nécessaire de disperser Maidan.

Vers 19h, la police anti-émeutes "Berkout", accompagnée des troupes du Ministère de l'Intérieur ont commencé la dispersion de Maidan. Un VTT (véhicule de transport de troupes) ainsi qu'un canon à eau ont été incendiés. Ces actions ont stoppé la répression pendant quelques heures. 

Peu après, le Cabinet des Ministres de l'Ukraine (le Gouvernement ukrainien) a annoncé la restriction du trafic routier pour toutes les issues de Kyiv à partir du 19 février, minuit. Cela signifie que l'état d'urgence est appliqué de facto à Kyiv.

Le métro de Kyiv a été fermé dans la journée. L'éclairage public au centre-ville est coupé.

Commentaires