John Kerry : « Toutes les options sont sur la table » pour tenir la Russie pour responsable en Ukraine

Le secrétaire d’État des Etats-Unis a déclaré que « toutes les options sont sur la table », s'agissant des mesures que les Etats-Unis sont prêts à prendre pour tenir la Russie pour responsable pour ses mouvements militaires en Ukraine, y compris des sanctions économiques et des mesures militaires potentielles.

Dans une interview avec George Stephanopoulos de la chaîne ABC, M. Kerry a déclaré que l'arrivée des troupes russes en Crimée (région d'Ukraine) était « un acte militaire d'agression » et que les Etats-Unis agiraient rapidement pour imposer des sanctions si le président russe Vladimir Poutine ne retirait pas ses troupes.

Tandis que la force militaire est parmi les options que le président Barack Obama considère, Kerry a dit que les Etats-Unis et ses alliés espèrent éviter une telle action.

« L'espoir des Etats-Unis et du monde entier est de ne pas voir cela dégénérer en une confrontation militaire. » - a-t-il déclaré.

A court terme, les sanctions économiques sur les entreprises et les individus sont les plus probables – Kerry a dit à Stephanopoulos, que les Etats-Unis sont « absolument » prêts à imposer de telles sanctions, et que le Congrès devrait travailler sur de telles sanctions, accompagnées d'un ensemble d'aides économiques pour l'Ukraine.

« Nous demandons immédiatement au Congrès, dans la mesure où ils sont prêts à être utiles, qu'ils préparent immédiatement avec nous un ensemble d'aides économiques afin de porter secours à l'Ukraine. » - il a dit.

Comme lui et la Maison Blanche ont averti au cours des deux derniers jours, Kerry a également déclaré qu'il y a une « possibilité distincte » que les Etats-Unis boycottent le sommet du G8, qui aura lieu en juin à Sotchi (Russie) – le site des Jeux Olympiques – et encourager d'autres pays-membres du G8 à faire de même.

M. Kerry a dit que l'invasion russe en Crimée aura un effet sur sa position parmi le reste des grandes économies du monde.

« C'est un acte du 19ème siècle au 21ème siècle et cela met vraiment en question la capacité russe à être au sein du G8. »

Source : ABC News

Commentaires